[forum yaoi] Une école dirigée par un scientifique qui se prend pour dieu et crée de toutes nouvelles races...

 

Partagez | 
 

 "Un nouvel étudient suite" Un réveille paniqué (rp libre)

Aller en bas 
AuteurMessage
Nam-Hoa Den

avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 11/04/2013
Age : 26

fiche personnelle
Préférence : sans préférence
liaison :
race : demon

MessageSujet: "Un nouvel étudient suite" Un réveille paniqué (rp libre)   Dim 14 Avr - 7:52

J'ouvre mes yeux je suis à l'infirmerie allongé sur un lit j'ai la tête qui tourne et je vois flous.

Que ce passe-t-il il m'est arrivé quoi je regarde mes vêtements ma chemise a disparu je suis torse nu mais, pourquoi?

Des files noirs un peu partout, autour de moi. Je les touche, ils sont doux comme mes cheveux. Je regarde mes mains à ce moment-là, je me rends compte que je suis plus bronzé que d'habitude. Je pouce les fils est je tire dessus ça me fait mal à ma tête. Que m'arrive-t-il ce sont mes cheveux, pourquoi d'un blond vénitien ils sont passés au noir d'encre. Ma peau a bronzé. J'ai trop chaud je commence à suffoquer mon cœur bat plut vite.

"Mais merde! C'est quoi ce bordel? pourquoi j'ai l'impression de ne plus être dans mon corps?"

Je me recroqueville sur moi même, une gène dans mon dos. Qu'est-ce que sait?

"Un miroir, il me faut un miroir est pourquoi il fait si chaud? Pourquoi j'arrive pas a me calmer? "

Je panique la gorge sèche est la voie roque je me mis a crie.

-Allo!!!

-Il y a quelqu'un?

-A l'aide! S'il vous plaît...


[ edit :Pas de sms sur le forum s'il te plait !]

_________________
confused Tu veux mourir??? Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emile Green
Mister The Dark Knight 2013
avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 17/04/2013

fiche personnelle
Préférence : Uke
liaison :
race :

MessageSujet: Re: "Un nouvel étudient suite" Un réveille paniqué (rp libre)   Ven 19 Avr - 15:40

Je n'arrivais toujours pas à comprendre pourquoi j'avais accepté ce travail.. C'est vrai quoi! Je voulais prouver que je n'étais pas un fils à papa et j'avais fait quoi pour le prouver ? Accepté un boulot qu'il m'avait offert sur un plateau d'argent... J'étais vraiment ridicule, pathétique même. Je soupira, lançant mes sacs de vêtements et posant le chat dans mon cabriolet couleur vert bouteille et me met côtés conducteur. J'avais eu le permis il y a 2 ans et c'était bien pratique ! Je mis en route le GPS qui m'indiqua de rejoindre la route et de tourné à gauche. Je mis au moins 4 heures pour arrivée.. Même avec l'aide du GPS, je m'étais perdu et comme je respectais les limites de vitesses, j'allais forcément moins vite, mais au moins j'étais arrivée. Je me garais au coin prévue pour le personnel puis descendit, prenant mes affaires et verrouillant la voiture.

La porte d'entrée se tenait devant moi.. magnifique, envoutante et imposante, c'est à peine si j'osais la poussé .. Mais il le fallut bien et j'osais le faire... Le hall était magnifique aussi, resplendissant dans la lumière chaude de l'après-midi. Je posais la cage de mon chat par terre et regarda la salle. Quelques secondes plus tard.. quelque chose me piqua dans le cou.. Je tombais, inerte sur le sol. Une heure ? deux heure ? Combien de temps avait pu bien passer ? Que s'était t'il passé ? Mon crane me faisait un mal de chien et c'était rien comparé à la douleur que je ressentais au niveau du dos. J'ouvris doucement les yeux et me fit agresser par la lumière du jour, je poussais un faible cris, à moitié aveuglé.

J'haletais, complètement paniquer, mon chat miaulé de douleur à côtes.. Il ne miaulait pas normalement, ce qui ne faisait qu'augmenter mon anxiété. Je lui murmurais faiblement que j'allais à l'infirmerie et qu'ils trouveront ce qui a bien pu se passer. Je pris mon courage à deux mains et me redressa, fronçant les sourcils. Je pris la cage sans y voir grand-chose... La lumière était définitivement trop puissante pour moi. Je sais pas si vous avez déjà eu un projecteur braqué sur vos yeux ? Et bien c'est un peu cet effet la ... L'horreur quoi !

Je ne sais vraiment pas comment je réussis à arrivée à l'infirmerie mais j'y arriva, mon dos était trempé de sang, je voyais toujours pratiquement rien, j'avais mal à m'en évanouir ... Et pour tout combler je comprenais pas ce qui m'arrivé. Enfin ça serait rien comparé au garçon qui me verrait arrivée avec de grandes oreilles animales. Derrière la porte , j'entendais une voix, tout aussi paniqué que moi, il appelait à l'aide... Mon cerveau eut à peine le temps de comprendre que j'ouvrais la porte.


que ... se passe ... t'il ?



Je regardais la forme qui se trouvais devant moi, sans vraiment réussir à comprendre de quoi il s'agissait et je pris appuis sur un mur, fatigué, perdu, les larmes aux yeux, je devais pas être terrible à voir.. et c'était encore pire que ce que je pensais .



_________________